Chloroquine et hydroxychloroquine, c’est quoi ?

Cet antipaludéen, très répandu, est utilisé depuis des années, notamment sous le nom de Nivaquine en France. La chloroquine, dit Donald Trump, a montré des premiers résultats très encourageants. Des tests prometteurs ont en effet été menés en Chine et en France, à Marseille. Mais certains infectiologues appellent à la prudence. Un vaccin expérimental a été testé sur 45 personnes depuis ce lundi 16 mars à Seattle. Il est développé par Moderna, une société américaine de biotechnologie. Et encore, ce délai serait un record mondial. Malgré ces réserves, l'excitation de Donald Trump n'a pas manqué d'enthousiasmer l'industrie du médicament.

Teva, le géant israélien des génériques, a annoncé ce vendredi 20 mars qu'il allait fournir gratuitement aux hôpitaux américains dix millions de doses de sa molécule antipaludique hydroxychloroquine, d'ici un mois. Les six premiers millions de doses leur seront fournis dès le 31 mars, précise la société.

Novartis offre 130 millions de doses de chloroquine pour lutter contre le coronavirus

En France, le laboratoire Sanofi s'était dit prêt dès ce mardi 17 mars à offrir des millions de doses de Plaquenil pour traiter potentiellement malades. Cette molécule d'hydroxychloroquine est également utilisée depuis des décennies dans les maladies auto-immunes de type lupus ou polyarthrite rhumatoïde.

Elle pourrait avoir un effet sur l'élimination du virus, avait indiqué ce lundi le professeur Didier Raoult, directeur de l'Institut hospitalo-universitaire de Marseille. Selon l'étude menée par le professeur Raoult sur 24 patients atteints du coronavirus, six jours après le début de la prise de Plaquenil, le virus avait disparu chez les trois quarts des personnes traitées.

Mais les zones d'ombre et les points d'interrogation sont encore très nombreux. Elle est au coeur de toutes les attentions. La chloroquine commercialisée sous le nom de Nivaquine est un vieux médicament utilisé depuis 70 ans.

Utilisée pour les cas graves au Québec

Il en existe également un dérivé, l'hydroxychloroquine Plaquénil , notamment prescrit pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde ou du lupus. L'un des avantages de cette molécule, c'est qu'elle est bon marché, la molécule étant tombée dans le domaine public. Selon la base de données publique des médicaments , 10 plaquettes de 10 comprimés de Nivaquine coûteraient 5,57 euros soit environ 5 centimes le comprimé. Comptez 5,19 euros pour une boite de Plaquenil. Sur ces 26 patients, six n'ont pas pu suivre l'essai jusqu'au bout et au final, les résultats portent donc sur 20 malades âgés de 12 ans et plus, en parallèle d'un groupe témoin constitué avec des patients de Nice, Avignon et Briançon.

Si on ajoute un antibiotique, de l'azithromycine, alors la charge virale disparaît dans ce même laps de temps. Au vu de la crise sanitaire, ces résultats spectaculaires ont conduit Didier Raoult à juger "immoral" de ne pas administrer la chloroquine aux malades du coronavirus, " à partir du moment où l'on a montré qu'un traitement était efficace ". Et c'est ma liberté de prescription en tant que médecin. On n'a pas à obéir aux injonctions de l'État pour traiter les malades", poursuit le médecin dans les colonnes du Parisien. Pour traiter le Covid, "tout le monde" utilisera bientôt la chloroquine, promet Didier Raoult.

Une étude chinoise a été publiée le 19 février. Elle porte sur un essai clinique mené dans une dizaine d'hôpitaux chinois pour mesurer "l'efficacité de la chloroquine sur le traitement de pneumonies associées au Covid".

Coronavirus: Novartis offre millions de doses de chloroquine - Monde - liderfl.com

Elle a donné des résultats encourageants avec des essais sur "plus de patients" sans qu'on ne connaisse néanmoins les détails sur le profil des patients. D'après les scientifiques auteurs de l'étude, le phosphate de chloroquine s'est révélé "plus efficace que le traitement reçu par le groupe comparatif pour contenir l'évolution de la pneumonie, pour améliorer l'état des poumons, pour que le patient redevienne négatif au virus et pour raccourcir la durée de la maladie".

Cette étude - très succincte - a été publiée dans la revue BioScience Trends de façon préliminaire, c'est-à-dire sans avoir été validée par un comité d'experts scientifiques. De plus, elle ne donne pas de chiffres permettant de quantifier l'efficacité de la molécule par rapport au traitement administré au groupe témoin.

Coronavirus : la chloroquine, une piste pour lutter contre l’épidémie

La méthodologie de l'essai mené par Didier Raoult a été critiquée, notamment par le biologiste moléculaire Olivier Belli. Sur son blog , il pointe du doigt le faible nombre de patients testés et l'exclusion de certains malades avant la fin de l'étude "alors que leur cas leur cas suggère clairement un échec du traitement".

Il accuse ainsi le médecin marseillais d'avoir "propagé des graphiques sensationnalistes sur sa 'découverte', ne prenant en fait en compte que 4 patients du groupe contrôle et laissant arbitrairement les autres de côté". Sur France Inter ce mardi, le Dr Philippe Klein, médecin Français basé à Wuhan a exprimé ses doutes sur l'efficacité de la chloroquine. Je ne pense pas que les médecins italiens ou chinois soient suffisamment stupides pour avoir laissé de côté une molécule miraculeuse", a-t-il déclaré, soulignant que si certaines associations de médicaments ont fait leurs preuves sur certains malades, elles ne fonctionnent pas sur d'autres.

D'autres médecins ont également mis en garde contre le risque d'automédication lié à ces annonces, rappelant les effets indésirables de la molécule. Le professeur Raoult lui-même insiste sur le besoin d'être suivi par un médecin. Des médecins mettent en garde contre le risque d'automédication lié à ces annonces, rappelant les effets indésirables de la molécule.

Le ministre a indiqué samedi avoir demandé à ce que l'étude menée par le professeur Raoult " puisse être reproduite à plus large échelle dans d'autres centres hospitaliers, par d'autres équipes indépendantes ", expliquant avoir réduit au maximum les délais et espérant des résultats d'ici 15 jours.